Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis Theme natoque penatibus.

Derniers articles

    Sorry, no posts matched your criteria.

De plus en plus de rappeurs se présentent aux élections américaines

De plus en plus de rappeurs se présentent aux élections américaines

 

 

 

Le hip-hop et la politique sont étroitement liés, et ce depuis la création du genre. Au point que certains passent le cap de vouloir se présenter aux élections présidentielles.

 

La politique fait partie des piliers fondamentaux de la culture hip-hop. Dans le rap, les gouvernements ont été et sont parfois encore frontalement attaqués, ou tournés en dérision. Le tout en faisant valoir les revendications d’un peuple de plus en plus désabusé.

Si Public Enemy a historiquement fait de sa musique un combat politique contre l’autorité, d’autres leur ont très vite emboîté le pas. En conséquence, rien d’étonnant à ce qu’ aujourd’hui, des rappeurs s’engagent. Certains vont même plus loin en briguant les plus hauts sommets de l’Etat. Sans succès pour le moment du moins. Pourtant, 2024 promet déjà de sacrés candidats.

 

 Publié il y a 3 heures le 1 avril 2020 Par 

 

Kanye West

Kanye West présidentielles

Ce n’est pas une nouveauté, Kanye West a toujours été très impliqué dans la vie politique américaine. Lors des MTV VMAs de 2015, le rappeur avait annoncé sa candidature au bureau ovale pour les présidentielles de 2016. Comme vous le savez, cette année-là, c’est Donald Trump qui est entré à la Maison Blanche, mais pas de quoi refroidir Kanye.

Après s’être affiché avec une casquette « Make America Great Again », le rappeur avait apporté fièrement son soutien à Trump.

Mais Yeezy ne comptait pas en rester là. S’il a d’abord annoncé sa candidature pour 2020, c’est finalement pour 2024 que le rappeur compte faire campagne à la présidence des US.

Pour couronner le tout, Kanye West, dans sa course à la Maison Blanche, aurait l’ambition de changer de nom le temps d’une année, au profit du très sobre « Christian Billionaire Genius Kanye West ».

 

Akon

Akon présidentielles

Pour concurrencer Kanye WestAkon compte lui aussi s’investir activement en politique. Après avoir hésité à faire campagne en 2020, le rappeur a finalement décidé de se présenter pour 2024, afin de se concentrer sur sa musique.

« C’est quelque chose que je vais certainement essayer de faire avant de prendre ma retraite. »

Au-delà même de la politique, Akon a toujours montré de profonds signes d’attachement à l’Afrique. C’est pourquoi le rappeur avait également annoncé vouloir faire construire son propre « Wakanda » au Sénégal, pays d’où il est originaire. Au moins, s’il n’est pas élu, il pourra toujours être maire d’AkonCity.

 

Waka Flocka Flame

Waka Flocka présidentielles

Lorsque Waka Flocka a annoncé son désir de faire campagne pour les présidentielles de 2016, les internautes n’ont cru qu’à une mauvaise blague. Bien que trop jeune, il a dû se résilier. (il faut être âgé de minimum 35 ans pour se présenter), le rappeur avait pourtant confirmé le début de sa campagne avec une vidéo en collaboration avec le magazine Rolling Stones.

Désormais âgé de 33 ans, Waka pourra toujours se présenter aux élections de 2024, et il aura une sacrée concurrence.

 

Boosie Badazz

Boosie Badazz présidentielles

Plus récemment, c’est Boosie Badazz qui a annoncé sa campagne via Instagram. On pourrait croire à un poisson d’avril, mais le rappeur a assuré qu’il était on ne peut plus sérieux. Alors que les Etats Unis font face à une crise sanitaire sans précédent à cause du coronavirusBoosie prend les devants et compte bien lui aussi, s’asseoir sur le siège présidentiel en 2024.

En attendant 2024, Boosie a bien évidemment prévu de faire patienter ses fans en annonçant deux albums prévus pour le cours de l’année.

 

Scarface

Scarface élections

Ce n’est pas pour le prestigieux post de président que Scarface souhaitait faire campagne, mais pour un siège au Conseil municipal de Houston. En effet, l’été dernier, la légende du rap a annoncé vouloir « démanteler les effets négatifs de la présidence de Trump, non seulement la ville, mais le pays dans son ensemble ».

Malheureusement, c’est un autre candidat qui a été élu à sa place. Pas de quoi freiner l’ex-membre des Geto Boys qui compte bien retenter sa chance, pour le bureau ovale cette fois.

« Scarface est mort. Je ne vais pas être un rappeur à 75 ans. Je vais finir mon dernier mandat de président à 75 ans. »

Selon vous, lequel de ces rappeurs aurait les épaules assez larges pour devenir président de la première puissance mondiale en 2024 ?