Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis Theme natoque penatibus.

Derniers articles

    Sorry, no posts matched your criteria.

Nina Simone, L’artiste engagée

Nina Simone, L’artiste engagée

Nina Simone, pseudonyme de Eunice Kathleen Waymon, née le 21 février 1933 à Tryon (Caroline du Nord, États-Unis) et morte le 21 avril 2003 à Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône, France), est une pianiste, chanteuse, compositrice et arrangeuse musicale américaine. Elle fut également militante pour les droits civiques aux États-Unis. Elle est principalement associée au jazz.

Née dans une famille protestante pratiquante, la jeune Eunice est très attirée par la musique classique, mais la pauvreté et les préjugés ethniques ont raison de ses ambitions. Désirant à l’origine devenir pianiste concertiste, elle s’est finalement illustrée dans des styles musicaux variés, notamment le jazz, le blues, la musique classique, la soul, le folk, le R&B, le gospel et la pop. Son parcours musical change en effet de direction lorsqu’elle se voit refuser une bourse d’étude à l’institut Curtis. Alors qu’elle joue et chante dans un petit club de Philadelphie, elle est contactée par le label Bethlehem Records pour un enregistrement et, en 1957, le morceau I Love You, Porgy (en), chanson de l’opéra Porgy and Bess de Gershwin, devient un grand succès aux États-Unis. Son premier album, Little Girl Blue, sort en 1958.

Nina Simone, qui enregistre une cinquantaine d’albums au cours de sa carrière, est l’une des principales représentantes du jazz vocal. Elle se produit par ailleurs à plusieurs reprises au Montreux Jazz Festival. Son style original est issu de la fusion de chansons gospel et pop avec la musique classique.

Au milieu des années 1960, elle s’engage dans le mouvement de défense des droits civiques. Sa musique est très influente dans la lutte pour l’égalité des droits que mènent les Noirs américains à cette période aux États-Unis. Puissante et radicale, elle est une source d’inspiration pour cette génération et continue de l’être pour celles qui suivent.

En 1964, elle quitte son distributeur de disques américain Colpix pour le néerlandais Philips, ce qui entraîne un changement sur le contenu de ses enregistrements. Elle a jusque-là toujours inclus à son répertoire des chansons qui suggèrent ses origines afro-américaines, comme les morceaux Brown Baby et Zungo sur l’album Nina at the Village Gate en 1962. Mais sur son premier album pour Philips en 1964 – un enregistrement en public nommé Nina Simone In Concert -, pour la première fois elle aborde ouvertement l’inégalité raciale qui est très répandue à cette période aux États-Unis avec la chanson Mississippi Goddam, qui est sa réponse à l’assassinat de Medgar Evers et à un attentat dans une église à Birmingham en Alabama ayant tué quatre enfants noirs La chanson paraît en single et est boycottée dans certains états du sud. Avec la chanson Old Jim Crow sur le même album, elle réagit aux lois Jim Crow. En 1964, lors d’un concert au Carnegie Hall, devant un public majoritairement blanc, elle lance : « Vous tomberez tous comme des mouches » (paroles de Mississippi Goddam qu’elle édulcorera plus tard en « Nous tomberons tous »).

Marche de Selma à Montgomery à laquelle participe Simone en mars 1965.
À partir de cet album, les enregistrements de Nina Simone intègrent un message pour les droits civiques, déjà présent dans ses interprétations en public. Elle joue et prend la parole lors de nombreuses grandes réunions publiques sur les droits civils, comme à la Marche de Selma à Montgomery en 1965. Nina Simone soutient la révolution par la violence durant la période pour les droits civiques, par opposition à l’approche de non-violence recommandée par le pasteur Martin Luther King et espère que les Afro-Américains pourront par la lutte armée former un État distinct. Elle interprète la chanson Strange Fruit de Billie Holiday sur l’album Pastel Blues en 1965, une chanson sur le lynchage d’hommes noirs dans le Sud et chante le poème Images de Waring Cuney sur Let It All Out (1966), à propos de l’absence de fierté de la femme afro-américaine. Simone écrit également une chanson nommée Four Women qu’elle chante sur l’album Wild Is the Wind (1966), une chanson sur quatre différents stéréotypes de femmes afro-américaines15. Cette chanson est interdite sur de nombreuses radios car elle est considérée comme politiquement provocatrice.

Même à l’apogée de sa carrière, ses titres figurent rarement en haut des classements. Toutefois, ses concerts sont très remplis. En 1966, le critique du quotidien afro-américain Philadelphia Tribune écrit qu’entendre chanter Nina Simone c’est « entrer en contact rugueux avec le cœur noir et ressentir la puissance et la beauté qui palpitent depuis des siècles ».

En 1967, elle quitte Philips pour rejoindre RCA Victor. Elle chante Backlash Blues écrite par son ami Langston Hughes sur son premier album RCA, Nina Simone Sings the Blues (1967). Sur l’album Silk & Soul (1967), elle enregistre le titre I Wish I Knew How It Would Feel to Be Free composé par le pianiste Billy Taylor et Turning Point. L’album Nuff Said contient des chansons enregistrées le 7 avril 1968 en public dans la salle de spectacle du Westbury Music Fair à New York, trois jours après l’assassinat de Martin Luther King. Elle lui dédie tout le spectacle et chante Why? (The King of Love Is Dead), une chanson écrite par son bassiste Eugene Taylor, peu après l’annonce de la mort du pasteur.

En collaboration avec le compositeur Weldon Irvine, elle transpose en chanson pour les droits civiques la pièce inachevée intitulée To Be Young, Gifted and Black de la dramaturge américaine Lorraine Hansberry, une amie avec qui elle reconnaît avoir développé sa conscience sociale et politique. Elle chante la chanson en public sur l’album Black Gold (1970). Un enregistrement studio paraît en single et la chanson est reprise par Aretha Franklin sur l’album Young, Gifted and Black sorti en 1972 avec Donny Hathaway.

En 1969, à New York épargnée par les émeutes de 1967 et 1968, elle déclare : « Vous êtes prêts à démolir le monde blanc, à incendier les bâtiments ? Vous êtes prêts ? Vous êtes prêts à construire un monde noir ? », mais échoue à créer une insurrection.