Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis Theme natoque penatibus.

Derniers articles

    Sorry, no posts matched your criteria.

Louis … The Strong- Jazz’N’Lille

Louis … The Strong- Jazz’N’Lille

Il joue de la trompette avec classe, ce Lillois plein de ressources et de notes Jazz – Hip-hop …

Louis is Fabulous !!!

 

Peux-tu nous dire qui tu es Mr Jazz (lol )? Car je sais que tu touches à pleins de trucs artistiquement parlant.

« Je m’appelle Louis Thomas, je suis principalement musicien. Sinon, oui, j’ai touché pas mal de choses : peinture, vidéo, photo et puis je côtoie pas mal de gens dans tous ces milieux là. Mais, ça fait pas mal d’années que je me consacre à la musique. »

 

 

Comment-tu vois Lille culturellement parlant ? Que t’inspire-t-elle ?

« Lille, c’est une ville où il y a plein de talents, mais après il n’y a pas tant de gens qui font des projets qui vont hyper loin. Alors on est souvent contraint de s’exporter sur Paris, Bruxelles quand on veut travailler sur des projets d’envergure.

Même-moi, mes projets lillois sont un peu limités. C’est plus les gens avec qui je vais gaffer sur Paris qui vont plus loin.

 

 

Comment s’est faite ta collaboration avec Kacem Wapalek pour le titre K par K ?

« En fait, je suis parti sur Paris il y a cinq ans, j’ai monté un groupe avec des musiciens.

Le concept, c’était de recréer les instrus des rappeurs qui étaient des instrus faites par des beat maker et ont les rejouées avec des vrais instruments pour le live comme de Jazz Hip-Hop.

A l’époque, on avait travaillé avec Zoxea et Les sages Po et on avait contacté Kacem qui n’avait pas répondu tout de suite mais deux ans plus tard. Il avait alors besoin de musiciens pour faire une scène à la maison de la Poésie à Paris. Du coup, j’ai monté une équipe, ça s’est super bien passé et là, on a produit une version de Cas par Cas en studio.

C’est l’un des rares trucs de notre collaboration qui est sur YouTube, et  c’est pour ça que tu connais ça, mais en réalité on tourne beaucoup en concert dans toute la France. Sauf à Lille en fin de compte. »

 

 

Tu fais beaucoup de lives avec des artistes différents comme sur le titre Papillon, avec Mary May par exemple.

C’est du lourd !!! Comment tu choisis tes duos ?

« En vérité, je fais beaucoup de choses, j’aimerais bien que ce soit du lourd à chaque fois. Pour être honnête, ce n’est pas toujours le cas. Des fois, je me retrouve à faire des projets qui ne vont pas me rendre fou, mais il faut manger aussi.

Par exemple le week-end dernier, j’ai joué à l’Australian Bar avec un DJ.

Par contre, sur internet je communique surtout sur les projets qui me tiennent à cœur, parfois quand j’aime l’artiste j’essaie de rentrer en lien avec et puis on me sollicite souvent.

Aujourd’hui je travaille sur les projets des autres. »

 

 

Tu comptes nous faire un One Man Show ? Quoi de prévu pour toi, un album Jazz ?

« Justement j’ai pas mal de trucs, un E.P avec Kacem, un album avec un groupe lillois qui s’appelle Mon Côté Punk, et peut-être avec mon groupe Ols Shaps, des enregistrements cette année un mélange Jazz et Hip-Hop.

Après, j’aimerais défendre un projet solo mais j’ai pas mal de travail encore, j’ai pas le temps. Je suis aussi encore étudiant au conservatoire. »

 

 

D’ailleurs, quand le temps te le permettra, tu t’installeras où pour être productif ?

« Le gros dilemme. Vivre loin de tout, dans un endroit nature au bord de la mer pour être pénard, avoir le temps de se faire chier pour pouvoir être créatif car quand tu es dans des grosses villes il y a trop d’activités.

C’est vrai que s’est dur de trouver du calme pour créer. C’est mon cas. Quand je suis loin de tout, j’ai plus d’idée. Mais on a aussi besoin d’émulsions, être dans un endroit où il y a pleins d’artistes, du niveau en musique pour faire aboutir les projets.

J’ai l’impression qu’il faut les deux, là je vis à Lille et je vais régulièrement à Paris. J’irais bien partout ahhhh !! La musique est universelle. »

 

 

Tu aimes quoi en sape en termes de mode actuelle ?

« Alors, le costume cravate, c’est assez rare hey !!!

J’ai l’impression que je m’habille plus pour les autres que pour moi franchement, j’ai pas mal de projets avec des thématiques.

Je sais que si je joue dans un groupe de Jazz Swing ce soir, je vais surement porter une chemise et des bretelles. Par contre, si je me retrouve avec des rappeurs, ça ne va pas être le même délire ».

 

 

Et justement, tes bretelles tu les achètes où ?

Mdrrrrrr !! Je pense à Célio ….

 

Que t’inspires l’expression « Kose Two jours » ?

« Direct je pense à toi, sinon c’est assez explicite. Les gens peuvent parler nous on va continuer à faire nos trucs. »

 

 

12719435_10153561659012685_2057815721778649042_o

POST A COMMENT