Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis Theme natoque penatibus.

Derniers articles

    Sorry, no posts matched your criteria.

Abdel 59 CREW …. B-Boy France And More

Abdel 59 CREW …. B-Boy France And More

B.boy Abdel 59 CREW Grande Synthe, peux-tu me dire où en est 59 Crew car tu restes l’un des gars de 59 C le plus visible et actif dans le milieu Hip-Hop.

 

« Voilà, à la base ont vient tous du même quartier, voisin de palier comme Juanito, Jamal ou Djidawi, on habite à vingt mètres l’un de l’autre Fatima ma petite sœur la voisine de la chambre d’à côté (mdr).

Puis il y a eu Rahim et Jawad de Roubaix et ça tombait bien car ont était là pour représenter le 59, il n’y avait pas que Paris, Lyon pour nous porter les couleurs du 59.

 

Par la suite 59 Crew a évolué pour exemple Djidawi était plus dans le debout avec Pepito création, Juste Debout, WorkShop puis d’autres se sont mariés, le travail, la famille Yaya aka Feeling c’est mis dans la création vidéo, Jamal aussi il vient encore dans les trainings quand il a le temps et il est chaud encore là s’il rentre dans les battles il tape des gens je lui ai dit ahhhh…mais voilà c’est plus les mêmes motivations qu’avant.

 

Après, moi perso j’ai fait et gagné des battles One vs One genre RedBull BC One, Battle Of The Years.

Au bout d’un moment faire les mêmes battles ça m’a saoulé et la période où j’ai eu des blessures du coup une petite reconversion pour prendre du temps à transmettre avec B.boy Kid Mario pour exemple mon élève et Kid Martin, Picsou, Nathael qui ne sont pas mes élèves j’ai créé une team du Nord, ils ont fait une émission télé, j’ai chorégraphié le tout. Donc voilà, moi je suis présent car ma reconversion s’est faite, mais Djamel est toujours là.

Il est responsable d’une structure Jeunesse, quand il a moyen de placer du Hip-Hop il le fait voilà Hey … »

 

 

 

Comment es-tu arrivé à Fédérer le BBboying Français au travers de B.BOY France ?

« Alors Lhacen qui a porté l’association voulait faire un one vs one français et pas international nous on était jeune on ne comprenait pas car il y’avait un bon petit budget « fait un trois contre trois international en plus tu vas payer les B.boys » lui il nous a dit « non moi je veux faire un événement pour les français moi je veux professionnaliser les danseurs » alors nous on était bénévoles au départ on à vue la proportion que cela a pris et on s’est rendu compte que l’événement était essentiel, d’ailleurs le slogan c’était ” Un événement pour des danseurs, Organisé par des danseurs”.

 

Petit à petit au bout de trois, quatre ans je me suis dit pourquoi ne pas créer une team avec les danseurs gagnants, il se trouve que je l’ai gagné la deuxième année, je me suis impliqué dans la Team donc les valeurs 59 Crew, l’association autour même de l’événement on a réussi à Fédérer avant de vouloir Fédérer. »

 

 

 

Alors que peux-tu nous dire sur le break-dance dans le Nord ?

« Je vais être un peu crû là … Dans le Nord c’est un peu mort ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de niveau, sans prétention, je ne trouve pas qu’il y a un Crew qui porte les valeurs du Nord mais tu trouves ça dans toutes les régions de France mais il y a toujours un gros groupe qui porte sa région.
Dans le Nord là tout de suite je ne vois personne … Bon, il y’a KLA District, Hot Clan, Azs mais ils ne portent pas le Nord derrière eux mais c’est pas un problème du Nord mais là pour moi ça vient de la nouvelle génération, nous 59 Crew quand on était aux battles nomades par exemple, on a sortie des grosses têtes du Nord car on avait la dalle à cette époque, c’était entraînement, direct battle il n’y avait pas internet donc tu ne savais pas contre qui tu tombais. Tu arrivais, tu te claquais à mort.

 

Maintenant les B.boy ont 18 ans, ils ont fait deux trois vidéos, quelques battles, la Mairie et autres les ont vus… il veulent des battles défrayées, ils sont intermittents du spectacle, ils n’ont pas le temps aujourd’hui, ils ont des workshops, c’est un problème national mais on le ressent dans le Nord.

 

Il y a des équipes pour faire le taff, voilà c’est ma vision du Nord, et du potentiel il y en a. Hier j’ai vu B.boy Ilyes il m’a grave fait kiffer lui par contre s’il y avait plein de gars comme lui, il y aurait une Big Team du Nord c’est peut-être pas le plus fort mais il est fort et il a la motivation, il charbonne, il essaye de faire des battles à droite à gauche car Ilyes si je reprends la problématique d’avant c’est pas le mec qui va chercher à faire des workshops, je donne des cours j’ai pas le time ou j’ai des cours non il vient il training, il a des objectifs t’as l’impression qu’il a pas eu de chance il n’est pas né au bon moment Mdr. »
Abdel dit nous pourquoi on ne te voit pas assez dans le Nord pour WorkShop cours de danse etc 59 ou pas.

 

« Moi, en termes de parcours, le Nomade niveau de la région ça nous a motivé après on a était invité à d’autres événements puis on bougé en Belgique, Hollande, on revenait en France puis on se tapé direct, on a pris les expériences des battles d’à côté.

 

En 2008 on a fait B.boy International Battle au Maroc et le Freestyle Session à Los Angeles même-là on a fédéré dans le Nord Tigrou et Abou on est rentré dans le top 16 des crews sur 80 crews.

 

Moi, je me disais que l’expérience je l’ai pas encore pour porter toute une pédagogie sur toute la région, moi-même en termes de communication je me suis mis toujours en mode danseur et pas chorégraphe, juge ou prof du coup on m’a appelé pour faire des workshops, juge et autres on m’a proposé je l’ai fait et là je sens que je suis prêt avec mon expérience dans la danse, mes voyages, mes rencontres, m’ont appris maintenant je commence à faire des workshops à Paris, Marseille car voilà j’ai plus les mêmes objectifs qu’avant là je prends le temps de partager mon expérience ça se fait là d’ailleurs je donne plus de workshop ailleurs en France que dans ma propre région. »

 


Tu kiffes quoi comme son ?

« Du rap français, je ne suis pas la mode à écouter du rap cainri. Après oui Michael Jackson, James Brown les icônes internationales. »

La Mode, « la sape », il y a quoi dans la garde-robe Hip-Hop ?

« Moi niveau sape c’était beaucoup quartier j’étais pas cainri t’as dû le voir dans les Battles 59 Crew, mon nom sur FB à l’époque c’était Abdel French Touch !!

Je suis la génération 90’S ” jamais dans la tendance toujours dans la bonne direction ” Scredd Connection LOOoOOOooooool.

Même si la mode c’est les Jojo moi c’était air max bw, jeans 501. Maintenant je suis avec les petits pour un show fashion week au Mans là j’avoue je ne vais pas ressortir mon survêtement Lacoste sinon style classique propre bien habillé Mdr. »

 

 

Quel film préféré as-tu regardé au moins dix fois ?

« Ahhh tu vas me dire il lâche rien lui dans ce délire là … mon film c’est La Haine qu’ il y a des scènes qui peuvent arriver dans mon quartier les gens ne comprennent pas il y a une vache dans le film mais moi je voyais un gars qui faisait l’avenue à cheval tu te dis euh. A l’époque un matin il y avait des Lamas dans le quartier car les gars ils avaient détaché les animaux du cirque.
Ce film là du Break avec Ibrahim qui tourne sur la tête, la musique, les flics qui coursent tout le monde.

Après, quand tu retranscrits le tout par rapport aux questions que tu m’as posé ; B.boy France, Team France, 59 Crew, Style vestimentaire, style de musique, La Haine tout fait partie du même univers. »

 

 

 

Contact B.boy Abdel

 Facebook Pro

 

POST A COMMENT