Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis Theme natoque penatibus.

Derniers articles

    Sorry, no posts matched your criteria.

VR ouvre l’unique Hanout Hip-Hop de Lille

VR ouvre l’unique Hanout Hip-Hop de Lille

Hervé est producteur, ancien rappeur nommé Lucca Brazy, il décide d’offrir un tremplin à des artistes principalement du Nord. Il a appelé son entreprise Hanout, en arabe L’épicerie. Il nous explique comment fonctionne son entreprise.

 

 

Qu’est ce que tu peux nous dire sur HanoutProduction ?

VR : « Hanout est un ensemble de chose. Un label aujourd’hui c’est trois branches : La distribution, la production, et enfin le plus important, l’édition. Hanout, c’est l’ensemble de ces trois branches qui crée un label nommé RazElHanout. Et chacune de ces branches a un nom : HanoutDistrib, HanoutProd et HanoutEdition.

 

Pour quelles raisons tu t’es lancé dans ce projet ?

VR : « L’idée de départ c’était Hanout, parce que j’ai une certaine vision de la musique. Aujourd’hui la musique a évolué, pour moi elle ne se vend plus à la FNAC. Elle se vend où les jeunes passent. Et au moins une fois par jour, les jeunes passent au Hanout, c’est- à- dire, à l’épicerie. C’est l’épicerie de quartier, c’est un mot qui s’est démocratisé. Et ensuite Razel c’est en hommage à mon fils qui s’appelle Razel, comme le beat boxer de The Root. Et c’est aussi un hommage à une nouvelle façon de voir la musique. Je pense que si les majors savaient anticiper, la musique se vendrait sous une autre forme que le CD et dans des endroits autres que la FNAC, le FURET … »

 

Qu’est ce qui te pousse à produire un artiste plutôt qu’un autre ?

VR : « Il n’y a pas vraiment de critère pour être producteur mais mon réel métier c’est Directeur artistique. Dans le fond c’est plus du feeling, il faut que la personne en face de moi me donne envie. Par exemple, le rappeur Midos était le deuxième d’un concours. Pour moi, c’était lui premier, donc je lui demandé de travailler avec moi. Il n’y a pas vraiment de critère, il faut des gens authentiques. »

 

C’est plutôt les artistes qui viennent te contacter ou c’est toi qui fait des repérages ?

VR : « Les deux. Au début, c’est vrai que c’était moi qui allais chercher les artistes, mais aujourd’hui j’ai beaucoup plus d’artistes qui viennent me solliciter. J’ai quasiment 2 à 3 artistes par semaine qui me demandent ce que je peux faire pour eux. C’est bon signe. Ça veut dire que j’ai bien fait mon travail et que j’ai vraiment l’étiquette de Label. »

 

Quel genre d’artistes tu produis ?

VR : « Des artistes divers. Tant que la personne en face donne une performance, peu importe ! J’ai déjà été intéressé par des magiciens. En palette de style, il y a du Rap bien sûr, des DJ, du chant, de l’électro, des beatmakers. Et tout artiste qui travaille avec nous est potentiellement un acteur ou un figurant. »

 

Vous produisez vous-même les sons ?

VR : « Oui, aujourd’hui c’est important le beatmaking. Sinon, ça voudrait dire qu’on doit acheter le son à d’autres. Mais le but c’est d’avoir une équipe qui produit. On a la chance d’avoir des beatmakers qui s’inspirent de tendances fraîches sans faire de plagiat c’est toujours bon pour un producteur qui cherche à innover.

 

Pour tous ceux qui voudraient se lancer dans la musique, que leur conseillerais-tu ?

VR : « Je leur conseille de savoir prendre leur temps sans en perdre. Donc prends ton temps pour savoir si c’est vraiment ce que tu veux faire, fais toi plaisir !!!  Et si vraiment c’est ce que tu veux faire, ne perds pas de temps !!! »

 

En quelques mots le message que tu veux passer, c’est …

VR : « En tant que patron de SARL, il faut soutenir les artistes auxquels on croit, et c’est très facile de les soutenir; c’est regarder ce qu’ils font, en parler et aller éventuellement à leur concert, acheter leur musique. C’est tout bête, mais certains se contentent de critiquer le système, mais ne font rien pour l’améliorer concrètement. Et ma phrase de fin c’est : Sans vous, rien ne se fera ! »

Voilà l’interview de Mr R.V le patron de la nouvel s.a.r.l hip-hop des hauts-de-france

VR aka Luca Brazzy sur son propre label

https://youtu.be/-c1wy4HVxew?list=PLljEWrjLRZaPGddKwA7lxICG3xk8tSgop

Hanout Facebook

POST A COMMENT