Accueil » L’HOMMAGE EXCEPTIONNEL DES LAKERS POUR « BLACK MAMBA »

L’HOMMAGE EXCEPTIONNEL DES LAKERS POUR « BLACK MAMBA »

Black Mamba

Un Staples Center aux couleurs de Kobe

Pour honorer la mémoire de leur roi, leur GOAT à eux, les Lakers ont fait les choses avec soin. Chaque siège du Staples Center a ainsi été revêtu d’une tunique or et mauve siglée d’un 8 ou d’un 24, les deux numéros portés par Kobe Bryant lors de ses vingt ans au sein de la franchise californienne.

Tous les sièges sauf un, celui où Gianna Bryant avait l’habitude de prendre place à côté de son père au bord du parquet. A la place on y trouvait cette fois une tunique de la Mamba Sports Academy et un bouquet de roses rouges. Les coéquipières de Gianna Bryant et des deux autres jeunes filles décédées lors du crash d’hélicoptère assistaient à cet hommage pour lequel même le parquet du Staples Center avait mis sa tenue de deuil avec les initiales « KB » inscrites en grand.

 

LOS ANGELES, CALIFORNIA - JANUARY 31:  The Los Angeles Lakers honor Kobe Bryant and daughter Gigi by covering the courtside seats they occupied with flowers, Gigi's #2 Mamba jersey and Kobe's #24 jersey before the game against the Portland Trail Blazers at Staples Center on January 31, 2020 in Los Angeles, California. (Photo by Harry How/Getty Images)

La star de la NBA LeBron James a juré, vendredi 31 janvier, dans une émouvante allocution avant de jouer contre Portland, qu’il continuerait avec ses coéquipiers des Lakers à perpétuer l’héritage de l’icône Kobe Bryant, décédée dimanche dans un accident d’hélicoptère.

James, la voix chargée d’émotion juste après avoir pleuré durant l’hymne américain, s’est adressé aux 19 000 fans présents au Staples Center, avant que les Lakers ne rejouent au basket pour la première fois depuis la tragédie, qui a également coûté la vie à l’une des filles de Bryant, Gianna, et à sept autres personnes.

Les Lakers, une famille dont Kobe était devenu le père.

Celui qui aspire à être le successeur de Black Manba a également insisté sur la fraternité au sein de « la famille Lakers » qui va bien au-delà « des joueurs, du staff ou des organisateurs » et qui concerne tout le monde.

« Nous sommes tous une famille. A un moment, nous aurons une commémoration pour Kobe. Mais ce soir, je vois ça comme une célébration. Nous célébrons 20 ans de sang, de sueur, de larmes, de corps meurtri, de toutes ces heures non comptées, avec la détermination pour toujours être le meilleur possible. Ce soir nous célébrons le gamin qui est arrivé à 18 ans, qui a pris sa retraite à 38 ans et qui est devenu le meilleur père que nous n’avons jamais eu. »